Droits à la retraite pour les personnes handicapées

Une circulaire de la Caisse Nationale d'Assurance-Vieillesse du 16 février 2015 précise les conditions d’accès à la retraite des assurés handicapés.

 

Depuis le 1er janvier 2015, les assurés handicapés, âgés d’au moins 62 ans, qui justifient d’une incapacité permanente au moins égale à 50 % peuvent liquider leur retraite à taux plein, à partir de l’âge légal à la retraite, sans avoir à justifier de la durée d’assurance requise.

De plus, les conditions d’accès à l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) sont détaillées : l’âge minimum de 65 ans pour en bénéficier est abaissé à l’âge légal de la retraite pour les assurés reconnus inaptes au travail ou assimilés.

La circulaire précise que les assurés handicapés se voient attribuer l’Aspa à compter de l’âge légal de la retraite, s’ils justifient d’une incapacité permanente au moins égale à 50% et si les conditions d’attribution requises pour cet avantage sont remplies.

Ainsi, tous les bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), quel que soit son mode d’attribution, peuvent prétendre à une pension retraite à taux plein ou à l’Aspa dès l’âge légal de la retraite, dès lors que leur taux d’incapacité permanente de 50 % minimum a été reconnu. Enfin, afin de bénéficier de ces droits, l’assuré handicapé doit présenter les justificatifs d’attribution de l’AAH ou du rejet administratif de cette allocation, dès lors que ces justificatifs attestent de son taux d’incapacité permanente au moins égal à 50 %.

×