Modification des taux de cotisations retraite et d’allocations familiales

À compter du 1er janvier 2015, les taux des cotisations d’assurance vieillesse de base augmentent, alors qu’une baisse de la cotisation d’allocations familiales est prévue sous certaines conditions.

 

Ainsi, à cette date, le taux de cotisation vieillesse de base plafonnée s’élève à 15,35% (soit 6,85% part salariée et 8,50% part employeur). Ce taux sera porté à 15,45% au 1er janvier 2016 et maintenu à cette valeur au 1er janvier 2017.

Le taux de la cotisation vieillesse de base déplafonnée est porté quant à lui à 2,10% (0,30% part salariale et 1,80 part employeur). L’augmentation de ce taux se poursuivra en 2016 et 2017 (2,20% au 1er janvier 2016 et 2,30% au 1er janvier 2017).

S’agissant du taux de la cotisation d’allocations familiales, pour les employeurs entrant dans le champ d’application de la réduction Fillon, il est désormais de 3,45% pour les rémunérations inférieures à 1,6 fois le Smic. Pour les rémunérations qui excèdent 1,6 fois le Smic, le taux de cette cotisation est maintenu à 5,25%.

Les conditions d’application et les modalités de calcul de la réduction du taux des cotisations d’allocations familiales sont aussi fixées par le décret du 17 décembre 2014.